Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2021-01-18T09:08:02+01:00

L'Art d'Etre Disciple

Publié par Rose du Sud

   

 

Permettez à chaque situation de votre vie de devenir un enseignement.

Alors que le grand mystique soufi Hasan était mourant, quelqu’un lui demanda : “Hasan, qui fut ton Maître ? ”

Il répondit: “J’ai eu des milliers de Maîtres. Rien que citer leurs noms prendrait des mois, des années, et c’est trop tard. Mais je vous parlerai de trois d’entre eux.

L’un était un voleur. Une fois, je me perdis dans le désert, et il était très tard lorsque j’atteignis un village. Tout était fermé, mais je trouvai enfin un homme qui était en train de percer une brèche dans le mur d’une maison. Je lui demandai où je pourrais loger et il me dit: “A cette heure de la nuit, ce sera difficile, mais tu peux loger chez moi - si tu consens à demeurer chez un voleur.”

Et cet homme était si merveilleux que je restai chez lui pendant un mois ! Chaque nuit il me disait: “Maintenant je vais à mon travail. Toi, repose—toi et prie.” Lorsqu’il revenait, je lui demandais: “As-tu ramené quelque chose ?” Il répondait: “Pas cette nuit. Mais demain j’essaierai encore, si Dieu le veut...” Jamais il n’était découragé, il était toujours content.

Plus tard, alors que je méditais et méditais sans cesse depuis des années et que rien ne se passait, j’étais si souvent désespéré que je songeais à cesser toutes ces absurdités. Et soudain me revenait le souvenir du voleur qui disait chaque nuit: “Si Dieu le veut, demain cela réussira.”

Mon second Maître fut un chien. je me rendais à la rivière pour me désaltérer, quand un chien arriva. Lui aussi avait soif. Il regarda dans la rivière, et y vit un autre chien - c’était sa propre image. Il eut peur et s’enfuit en aboyant, mais sa soif était telle qu’il revint. Finalement, malgré sa peur, il sauta dans l’eau, et l’image disparut. Et je sais qu’à travers lui, un message m’était parvenu de Dieu : il faut sauter malgré la peur.

Et le troisième Maître fut un petit enfant. J’arrivai dans une ville; un enfant portait une bougie allumée et se rendait à la mosquée pour l’y déposer.

Pour plaisanter, j’interrogeai le garçon : “As-tu allumé cette bougie toi—même ? ”

“Oui, Monsieur!” répondit—il. Je poursuivis: “Il y eut un moment où la bougie était éteinte, puis il y eut un moment où elle était allumée, peux—tu me montrer la source d’où est venue la lumière ?”

Pour toute réponse, le garçon se mit à rire et souffla la bougie.

“Et maintenant, dit—il, vous avez vu la lumière disparaître : où s’en est-elle allée ? Dites-le moi !”

Mon ego fut ébranlé, tout mon savoir était remis en question. A cet instant je sentis ma propre stupidité et je rejetai toute mon érudition.”

Il est vrai que je n’ai pas eu de Maître. Cela ne veut pas dire que je n’étais pas un disciple - j’ai accepté l’existence entière pour Maître. Ma manière d’être disciple représentait un engagement plus important que le vôtre. J’ai fait confiance aux nuages. aux arbres... J’ai fait confiance à l’existence en tant que telle. Je n’ai pas eu de Maître parce que j’ai eu des millions de Maîtres - j’ai appris de toutes les sources possibles.

Etre un disciple est une obligation sur le chemin. Que signifie être disciple? Cela signifie être capable d’apprendre, être disposé à apprendre, être vulnérable à l’existence. Avec un Maître, vous apprenez à apprendre. Petit à petit vous vous accordez à lui et vous vous rendez compte peu à peu que vous pouvez de la même manière entrer en harmonie avec l’existence toute entière.

Le Maître est une piscine dans laquelle vous pouvez apprendre à nager. Une fois que vous avez appris, tous les océans vous sont ouverts.

The secret of secrets

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog