Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-12-31T10:26:00+01:00

Pensée du jour Omraam Mikhaël Aïvanhov - Mois de décembre 2020

Publié par Rose du Sud
Pensée du jeudi 31 décembre 2020 - Opinions - les réviser et les comparer avec la philosophie des Initiés

Révisez tout ce que vous avez accepté jusqu’à maintenant comme connaissances, idées, opinions ; étudiez-les et demandez-vous si elles sont en harmonie avec la philosophie des Initiés. Si oui, soulignez-les, renforcez-les, approfondissez-les. Mais si ce sont des notions qui vont à l’encontre de cette philosophie, sachez qu’elles vont vous égarer, vous créer des difficultés. Alors, rejetez-les, vous vous sentirez ensuite tellement dégagé et libre ! Vous y verrez tellement plus clair ! Si pour le moment vous tâtonnez encore dans l’obscurité, c’est parce que vous êtes encombré de trop de choses qui vous alourdissent ; il est temps de chercher la lumière et la légèreté. Donc, voilà le travail à faire : savoir ce qu’il faut rejeter et ce qu’il faut garder. C’est sérieux, très sérieux. Si vous ne faites pas ce travail, les années passeront et vous vous sentirez toujours tiraillé, entravé et hésitant.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Pensée du lundi 28 décembre 2020 - Communier - c’est à la fois recevoir et donner

Communier, c’est faire des échanges, c’est-à-dire savoir à la fois recevoir et donner. L’hostie peut apporter à celui qui la reçoit les plus grandes bénédictions, mais si en retour l’homme ne lui donne pas l’amour et le respect nécessaires, ce n’est pas une communion, mais un vol, un acte malhonnête. Et pour communier avec Dieu, il faut être aussi capable de Lui apporter quelque chose. Non pas que Dieu ait besoin de ce que nous Lui donnerons, Il est tellement riche ! Mais c’est nous qui, en essayant de Lui donner quelque chose de nous-mêmes, éveillons en nous certains centres spirituels grâce auxquels nous recevons ses bénédictions. S’il est dit que nous devons à Dieu l’amour, le respect, la reconnaissance, la fidélité, en fait c’est pour nous-mêmes.

Pensée du dimanche 27 décembre 2020 - s’Approcher de Dieu - penser, sentir que les humains sont en vous

Parce qu’ils ont décidé de s’approcher du Seigneur, de s’identifier à Lui, certains n’ont réussi qu’à se rendre insupportables, au point de se brouiller avec leur famille et leur entourage. Il faut que le monde entier sache qu’ils sont des divinités ! Et ce sont des heurts, des bagarres… Eh non, quand on s’exerce à s’approcher du Seigneur, à devenir une partie de Lui, il faut avoir plus de générosité et d’amour. Parce que Dieu est amour. Si votre recherche de Dieu vous pousse à écraser et massacrer les autres, c’est que vous n’avez rien compris. Pour vous approcher de Dieu, vous devez commencer par penser et sentir que tous les humains, comme le Seigneur, sont aussi en vous, qu’ils sont vous. À ce moment-là, au lieu de les combattre, de les tourmenter, et devenir vous-même un monstre, vous sentez leurs besoins, leurs soucis, leurs souffrances et vous êtes rempli du désir de les aider. Voilà comment on s’approche vraiment de la Divinité.

Pensée du samedi 26 décembre 2020 - les Plaisirs physiques - diminuez-les, vous deviendrez plus sensible

Dans quelque domaine que ce soit, les joies et les plaisirs purement physiques, sensuels, entraînent à la longue l’émoussement de la sensibilité : il faut toujours plus de plaisirs et des sensations toujours plus fortes pour obtenir un peu de bonheur, et il devient donc de plus en plus difficile d’être heureux parce qu’on devient de plus en plus insensible. Celui qui fait des excès de nourriture et de boisson finit par perdre le goût ; celui qui accumule les expériences sexuelles devient vite blasé. C’est une loi qui se vérifie dans tous les domaines. Alors, diminuez un peu vos plaisirs, affinez-les, vous deviendrez de plus en plus sensible, et la moindre sensation vous procurera les plus grandes joies.

Pensée du vendredi 25 décembre 2020 -le Royaume de Dieu - naître d’eau et d’esprit pour y entrer

Que fêtons-nous à Noël? L’union de l’âme et de l’esprit. L’âme et l’esprit s’unissent pour mettre au monde un germe qui est le point de départ en nous d'une conscience nouvelle. Cette conscience se manifeste comme une lumière intérieure qui chasse les ténèbres… comme une chaleur tellement intense que, même si le monde entier nous abandonne, nous ne nous sentirons jamais seul… comme une vie abondante que nous faisons jaillir partout où nos pieds nous portent. Cette conscience s’accompagne d’un afflux d’énergies pures qui nous incite à travailler pour l’avènement du Royaume de Dieu. Dans ce travail nous découvrons la joie extraordinaire de nous sentir en liaison avec tout l’univers, avec toutes les âmes évoluées, de faire partie de cette immensité, et nous avons la certitude que rien ni personne ne peut nous enlever cette joie. Dans l’Inde, on appelle cet état la conscience bouddhique, et chez les chrétiens on l’appelle la naissance du Christ.

Pensée du jeudi 24 décembre 2020 -le Feu spirituel - s’offrir au feu de l’Amour divin qui nous rend semblable à Lui

Le feu mange l’arbre, et en le mangeant il le transforme, il le rend semblable à lui. L’arbre devient feu parce que le feu le mange. C’est une loi : chaque chose, chaque être, devient identique à celui qui le mange. Et nous aussi, si nous offrons tout notre être au feu de l’Amour divin afin qu’il vienne s’emparer de nous et nous dévorer, il nous rendra semblable à lui. Nous possédons intérieurement suffisamment de matériaux pour nourrir le feu divin pendant l’éternité. C’est pourquoi nous devons méditer sur le feu, en essayant de comprendre comment il travaille sur l’arbre pour le transformer en lumière et en chaleur, et nous deviendrons, nous aussi, des arbres de lumière.

Pensée du mercredi 23 décembre 2020 -la Prière dominicale - réaliser la volonté divine

Combien de fois m’a-t-on dit : « Vous nous parlez du Royaume de Dieu et de la fraternité universelle, mais dans les circonstances actuelles c’est une utopie, il est impossible de les réaliser. » Non, ce n’est pas impossible. C’est difficile, parce que les humains ne sont pas tellement prêts à abandonner la satisfaction de leurs désirs inférieurs pour se consacrer à la réalisation d’un idéal divin, mais ce n’est pas impossible. Il suffirait qu’au lieu de toujours prendre pour référence l’ordre terrestre, ils étudient l’ordre céleste afin de réaliser en bas ce qui est en haut. Lorsque les chrétiens commenceront à prendre au sérieux les paroles de Jésus dans la prière dominicale : « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel », tout pourra changer. Il ne suffit pas de marmonner cette prière comme on le fait depuis deux mille ans. On balbutie inconsciemment : « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel », et on continue à obéir seulement à la volonté humaine, égoïste et mal éclairée. Quand se décidera-t-on enfin à comprendre et à réaliser la volonté divine ?

Pensée du mardi 22 décembre 2020 - le Dernier moment - important avant le sommeil et avant la mort

Si le moment de la mort est tellement important, c’est parce que l’incarnation suivante dépend beaucoup de ce dernier moment. L’attitude du mourant à cette heure-là agit dans l’autre monde jusqu’à sa réincarnation, prochaine. Vous avez pu observer que l’état dans lequel vous vous endormez le soir agit sur vous pendant la nuit et influence votre réveil le lendemain. Si vous vous endormez dans un mauvais état, bien que vous ayez vécu une bonne journée, le lendemain vous vous réveillerez mal disposé. Et au contraire, si vous vous endormez avec de bonnes pensées et de bons sentiments, alors même que votre journée n’a pas été fameuse, ce dernier moment va tout réparer, éclaircir, et vous vous réveillerez le lendemain dans de meilleures dispositions. Ce sont les mêmes lois qui agissent d’une existence à l’autre.

Pensée du lundi 21 décembre 2020 - la Nourriture - en mangeant, nourrir aussi nos corps subtils

Les actes que nous accomplissons le plus souvent appartiennent à l’existence quotidienne la plus ordinaire, et pourtant, nous pouvons apprendre à les transposer dans le plan spirituel pour atteindre ainsi les degrés supérieurs de la vie. Quand nous mangeons, par exemple, ce qui est essentiel dans la nourriture, ce ne sont pas les aliments eux-mêmes, mais l’énergie que ces aliments contiennent, la quintessence emprisonnée, car c’est là qu’est la vie. La matière de l’aliment n’est qu’un support. À travers cette matière, c’est la quintessence que nous devons chercher à atteindre afin de nourrir nos corps subtils. C’est une erreur de considérer que nous ne mangeons que pour nourrir notre corps physique ; nous mangeons aussi pour nourrir notre cœur, notre intellect, notre âme et notre esprit.

Pensée du dimanche 20 décembre 2020 - la Nature inférieure - Dieu seul sait la dompter

Si la nature inférieure en nous est aussi forte, c’est parce qu’au cours des siècles, elle a eu à affronter de grands obstacles qui l’ont obligée à se protéger par tous les moyens. Maintenant il est très difficile de la vaincre, et en tout cas, vous ne pouvez pas la vaincre par vos propres moyens. Si vous essayez de lutter seul contre votre nature inférieure, c’est toujours vous qui serez vaincu. Pour la dominer, il faut faire appel à des forces au-dessus de vous, c’est-à-dire à la Divinité, l’intelligence, la lumière, et vous accrocher à elles. N’ayez pas tellement confiance en vos capacités : la nature inférieure a dû développer tellement d’énergies pour survivre que maintenant elle tient tête à tout, elle ne s’incline que devant le monde divin. Si vous vous présentez devant elle sans les armes du Ciel, sans la lumière, elle ne vous reconnaît pas, elle dit : « Tu n’es pas mon dompteur ! » et elle se jette sur vous pour vous dévorer. Le dompteur, le vrai, c’est Dieu Lui-même, c’est Lui qui a tout créé, c’est donc Lui qui sait comment tenir ce monstre en respect.

Pensée du samedi 19 décembre 2020 -la Prière permet de s’élever et de puiser dans le monde de la lumière

La structure de l’homme, comme celle de l’univers, obéit à la loi de la hiérarchisation : plus on s’élève vers le sommet, plus la matière devient subtile, pure, éthérique. Pour obtenir les particules de cette matière éthérique, il faut donc s’élever, et nous le pouvons. Car de même qu’Il nous a donné les moyens d’avoir prise sur les régions denses de la matière, le Seigneur nous a aussi donné les moyens d’atteindre ses régions subtiles. La prière est un de ces moyens. Par la prière, nous pouvons parvenir jusque dans le monde de la pure lumière, où le Seigneur a placé les plus grands trésors. À tous ces trésors, nous pouvons puiser : du moment que nous avons pu nous hisser jusque là-haut, tout est à notre disposition et nous avons le droit de nous servir.

Pensée du vendredi 18 décembre 2020 - les Lois de l’Univers - en aidant les autres vous attirez un être qui vous aidera

Aimez et l’on vous aimera. Donnez et l’on vous donnera. Et si vous désirez être éclairé, commencez par éclairer celui qui l’est moins que vous, parce qu’à ce moment-là, quelqu’un d’autre, qui a plus de lumière que vous, viendra vous donner la sienne. Jésus a dit : « Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas que l’on vous fasse. » Mais on pourrait dire aussi : « Faites aux autres ce que vous voudriez que l’on vous fasse. » Car c’est une loi. En aidant les autres, vous attirez à vous un être qui vous aidera. Faites des efforts pour soutenir quelqu’un, pour l’encourager, et vous constaterez que la Volonté suprême viendra vous renforcer.

Pensée du jeudi 17 décembre 2020 - la Lumière apporte toutes les bénédictions

Lorsque vous vous réveillez pendant la nuit et que vous voulez vous lever, votre première précaution est d’allumer la lumière. Du moment que vous y voyez clair, vous pouvez faire ce que vous voulez, tandis que si vous vous aventurez dans l’obscurité, vous allez vous heurter aux meubles, casser des objets, vous blesser, etc. Oui, mais dans la conduite de votre vie intérieure, vous n’avez pas compris cet enseignement de la lumière : vous avancez dans les ténèbres, symboliquement parlant ; c’est pourquoi vous n’arrivez pas à vous orienter et vous vous heurtez à droite et à gauche. Il faut chercher la lumière, vous concentrer sur elle, la placer au-dessus de tous les trésors de la terre, et même la boire, la manger. Dès que vous avez un instant, fermez les yeux et concentrez-vous sur cette image de la lumière qui imprègne tout l’univers et apporte toutes les bénédictions.

Pensée du mercredi 16 décembre 2020 - les Lois de l’Univers - ne comptez que sur votre travail

Tous veulent être appréciés et reconnus pour ce qu’ils font, et s’ils ne le sont pas, ils sont déçus, aigris, ils se rongent. Eh bien, voilà une faiblesse dont le disciple doit se débarrasser. Du moment qu’il est conscient que son activité est bénéfique, désintéressée, lumineuse, et qu’il a confiance dans les lois cosmiques, il sait qu’un jour ou l’autre il recevra l’estime et la place qu’il mérite. S’il y a une chose à laquelle vous devez croire, c’est à l’existence de lois dans l’univers. Vous prononcez un mot, vous faites un geste, vous avez un désir, une pensée : aussitôt ils sont enregistrés, classés, et ils produisent des résultats. C’est sur ces lois qu’il faut compter, car tout peut changer autour de vous, sauf ces lois : elles vous enverront un jour ou l’autre exactement ce que vous méritez, d’après la façon dont vous aurez travaillé. Ne comptez donc sur rien d’autre que sur votre travail.

Pensée du mardi 15 décembre 2020 - la Vieillesse - la meilleure période de la vie quand on a nourri un haut idéal pendant sa jeunesse

On considère en général la vieillesse comme une épreuve, et c’est vrai, pour la majorité des gens, elle est une épreuve, car ils n’ont pas vécu en harmonie avec les lois divines. Mais en réalité, la vieillesse peut être la meilleure période de la vie. Pour ceux qui pendant la jeunesse et l’âge mûr ont nourri un haut idéal, beaucoup de choses s’améliorent pendant la vieillesse : la compréhension, la lucidité… Comment expliquer cela ? On dirait que le cerveau ne suit pas la même évolution que le corps physique. Les jambes, les yeux, les oreilles commencent à vous trahir, mais la vie de l’âme et de l’esprit devient de plus en plus abondante et riche. Comme si on goûtait enfin les fruits de ses efforts. Donc, préparez-vous, pensez à vivre correctement tant que vous êtes jeune, pour pouvoir goûter plus tard de cette abondance de fruits.

Pensée du lundi 14 décembre 2020 -l’Amour - vivre avec amour maintient l’être dans un parfait équilibre

Commencez la journée en vous disant que vous allez vivre avec amour, manger, respirer avec amour. Vous pensez que vous savez tout cela… Non, vous ne le savez pas. Quand vous commencerez à comprendre vraiment, avec tout votre être, ce qu’est de vivre avec amour, toute votre vie sera changée. L’amour jaillira sans arrêt du matin au soir, et même quand vous dormirez. Vivre avec amour, c’est vivre dans un état de conscience qui harmonise tous les actes de la vie, qui maintient l’être dans un parfait équilibre, un état de conscience qui est une source de joie, de force, de santé.

Pensée du dimanche 13 décembre 2020 -les États négatifs - leur échapper et les remplacer par des pensées et des sentiments positifs

Vous devez prendre conscience des dangers qu’il y a à rester longtemps sous l’emprise de pensées, d’émotions et de sentiments négatifs. On ne peut éviter d’éprouver des déceptions, des chagrins, de l’irritation, mais il faut tout faire pour ne pas rester là, car on finit par être complètement ligoté, submergé. Vous devez profiter du laps de temps où il est encore facile de vous dégager ; mais ne restez pas à ce niveau à vous débattre, car vous n’êtes pas de taille à lutter. Se débattre dans l’obscurité n’a jamais fait jaillir la lumière : il faut sortir de cette situation. Si vous restez longtemps dans le mécontentement, la jalousie, la rancune, la colère, ce sont eux qui finiront par avoir le dessus et par vous détruire. II faut tout de suite essayer d’échapper à ces états, aller plus haut et les remplacer par des pensées et des sentiments positifs, c’est ainsi que vous serez sauvé.

Pensée du samedi 12 décembre 2020 -le Plan causal - l’astral est illusion, le causal est vérité

Mettez-vous devant un miroir et touchez votre sourcil droit avec votre main gauche ; dans la glace, vous verrez votre main droite toucher votre sourcil gauche. Le miroir est un objet très intéressant parce qu’il nous révèle certains aspects du monde invisible. Par rapport au plan physique, les objets dans le plan astral sont vus inversés, comme dans un miroir. Les chiffres, les dates, tout est à l’envers ; tel fait de l’avenir se présente comme passé, et inversement. C’est pourquoi le plan astral est le monde des illusions. Pour connaître la vérité, il faut donc aller encore au-delà, dans le plan mental supérieur ou plan causal. Et c’est ce que nous apprenons dans l’Enseignement. Si vous parvenez à résoudre la question du miroir, vous résoudrez les plus grands problèmes de la vie psychique.

Pensée du vendredi 11 décembre 2020 - Donner aux autres ce que nous avons de plus précieux

Quand vous invitez des amis chez vous, vous préparez votre maison, vous nettoyez, vous mettez de l’ordre, vous placez des bouquets de fleurs. Et quand vos amis arrivent, vous leur offrez ce que vous avez de meilleur pour qu’ils se sentent heureux, dilatés. Ce que vous faites ainsi avec vos amis, vous devez le faire dans le plan spirituel avec toutes les personnes que vous rencontrez, en leur préparant un accueil dans votre cœur et dans votre âme, avec les pensées et les sentiments les meilleurs. Quand les êtres humains arriveront à se manifester en sorte de n’éveiller que le meilleur côté chez les autres, ce sera le début de l’Age d’Or sur la terre. Pourquoi ne pas commencer dès aujourd’hui à donner aux autres ce que vous avez de plus précieux ?

Pensée du jeudi 10 décembre 2020 - l’Ingratitude - reconnaître notre dette envers Dieu

Nous nous plaignons souvent que Dieu est cruel, qu’Il n’a ni amour, ni justice, mais c’est seulement nous qui ne sommes pas justes dans nos pensées. Nous croyons mériter toutes les joies et tous les succès, et s’il nous arrive quelques malheurs, nous pensons que c’est le Ciel qui nous envoie cela sans raison. Nous oublions que, chaque jour, Dieu nous donne la possibilité d’entendre, de voir, de respirer, de marcher, de sentir, de penser… Quelle ingratitude ! Au lieu d’importuner le Seigneur par des réclamations et des plaintes continuelles, nous devons songer chaque jour à la dette colossale que nous avons envers Lui… Sinon nous perdrons tout. Si nous n’apprécions pas la santé, nous tomberons malades. Si nous ne sommes pas reconnaissants d’avoir un cerveau, des yeux, des oreilles, nous deviendrons stupides, aveugles, sourds… Et lorsque nous aurons perdu une seule de ces richesses, nous commencerons à comprendre ce qu’elle représentait.

Pensée du mercredi 9 décembre 2020 - les Efforts - comptez surtout sur les efforts de l’esprit

Fondez votre existence sur vos propres efforts, ne comptez sur rien d’autre. Acceptez et utilisez tout ce que le monde extérieur vous offre de bon, mais ne comptez pas dessus. Car votre avenir véritable, c’est de parcourir toutes les régions de l’espace à travers les étoiles et les soleils, et vous ne pourrez emporter dans ce voyage que les richesses que vous aurez entassées au-dedans de vous. Vous devez apprendre sur quoi travailler et sur quoi compter. Tant que vous comptez sur des conditions ou des objets matériels, à un moment ou à un autre vous aurez des déceptions. Vous ne pouvez réellement compter que sur l’esprit, qui est pure activité, effort constant. Quant au reste, utilisez-le si vous l’avez, et remerciez le Ciel de vous l’avoir donné, mais ne comptez pas dessus.

Pensée du mardi 8 décembre 2020 - les Difficultés - travailler pour en faire des perles

Comment l’huître s’y prend-elle pour fabriquer une perle ? À l’origine, il y a un grain de sable qui est tombé dans sa coquille, et ce grain de sable est une difficulté pour elle, il l’irrite. « Ah, se dit-elle, comment m’en débarrasser ? Il me gratte, il me démange, que faire ? » Elle commence à réfléchir, elle se concentre… elle médite ! et un jour elle commence à sécréter une matière spéciale avec laquelle elle enveloppe ce grain de sable tellement irritant, de façon à ce qu’il devienne lisse, poli, velouté. Et quand elle a réussi, elle est contente, elle se dit : « J’ai vaincu une difficulté ! » Alors, voilà la leçon de l’huître perlière, elle vous apprend que vous pouvez envelopper vos ennuis, vos contrariétés d’une matière lumineuse, irisée, et ainsi vous amasserez des richesses inouïes au-dedans de vous. Le véritable spiritualiste est celui qui sait travailler sur ses difficultés pour en faire des perles précieuse

Pensée du lundi 7 décembre 2020 - la Fatigue - après l’hiver vient le printemps

Parfois, vous vous sentez fatigué et vous commencez à douter. Vous vous demandez si les efforts que vous faites pour marcher dans la voie du bien, du dépassement de soi, en valent la peine, et vous êtes tenté de tout abandonner. Eh bien, c’est à ce moment-là que vous devez être attentif et vigilant, en sachant ce qui vous attend si vous retournez en arrière. Dites-vous : « Bon, en ce moment je suis un peu fatigué, je n’ai plus envie d’avancer, mais ça va bientôt passer ; en attendant, je ne dois pas lâcher prise. » Regardez comme tout passe dans la vie : après le printemps vient l’été, puis l’automne, puis l’hiver. Et de nouveau, après l’hiver, c’est le printemps. Alors pourquoi n’y aurait-il pas des cycles, des saisons en vous aussi ? Dites : « Bon, je vais laisser passer un peu cet hiver, et ça ira mieux après. » Voilà comment il faut raisonner, et surtout ne pas abandonner, car il est bien plus difficile ensuite de reprendre le chemin de la lumière.

Pensée du dimanche 6 décembre 2020 - la Sexualité - seul un haut idéal vous aidera à sublimer vos énergies

Si vous luttez contre l’instinct sexuel par votre seule volonté, vous serez brisé. Pour maîtriser la force sexuelle, il faut appeler les entités célestes, c’est-à-dire avoir un haut idéal, un amour formidable pour la perfection, pour la pureté, pour la beauté. Ce n’est donc pas facile, et toute une science est nécessaire pour y parvenir. Si vous n’avez pas de haut idéal, si vous ne voulez pas vivre la vie divine, la vie parfaite, ne luttez pas contre la force sexuelle, car c’est elle qui vous terrassera. Le refoulement n’est pas une solution au problème de la sexualité ; le refoulement n’est rien d’autre que de refuser à la force sexuelle son issue naturelle, sans avoir dans la tête une idée qui fasse un travail dans un plan supérieur. Seul un amour formidable pour un haut idéal vous aidera à sublimer vos énergies.

Pensée du samedi 5 décembre 2020 -la Lumière - malgré sa lumière, chacun doit un jour quitter la terre

Combien de gens s’imaginent qu’en suivant un enseignement spirituel, ils trouveront l’élixir de la vie immortelle, la panacée universelle, et qu’alors ils vivront à l’abri de la maladie, de la vieillesse et de la mort ! Malheureusement, ce sont des illusions. Même un saint, même un Initié, malgré ses connaissances, sa lumière, sa puissance, doit un jour quitter la terre. Ce n’est pas parce qu’on est dans la lumière qu’on ne doit jamais mourir. La lumière est une chose, la longévité en est une autre. La lumière est même d’accord pour vous enlever de la terre et vous emmener en haut dans la région qui est la sienne. Elle dit : « Mon vieux, pourquoi veux-tu rester tellement longtemps dans cet endroit obscur ? Moi, je suis pure, viens ici vivre avec moi. » Eh oui, c’est la lumière souvent qui attire les humains dans l’autre monde.

Pensée du vendredi 4 décembre 2020 -Place - trouver sa place véritable pour être heureux

Vous ne serez heureux que lorsque vous aurez réussi à trouver la place qui est véritablement la vôtre. Vous direz : « La place ?… De quelle place parlez-vous ? » Le mot place a là plusieurs significations : élément, pays, maison, métier, rôle, idéal… On voit souvent des gens aller à droite et à gauche sans jamais se fixer nulle part : ils ne sont pas arrivés à trouver leur place, ils n’ont pas de racines et ils sont malheureux. Ils ont besoin que quelqu’un vienne les placer dans un sol fertile où ils commenceront à germer. Jusque-là, ils sont semblables au grain qui attend dans un grenier le moment d’être semé. Lorsque la graine est mise dans une bonne terre, elle pousse et elle donne des fruits, elle dit : « Ça y est, j’ai trouvé ma place. » Cette place n’est pas le grenier où elle est menacée de moisir ou d’être grignotée par les souris : ce qu’il faut désormais à chacun, c’est être semé, planté dans la terre spirituelle.

Pensée du jeudi 3 décembre 2020 -la Lumière - à la première place dans tous les domaines

Il est impossible de se diriger et de travailler dans l’obscurité. De tous les points de vue et dans tous les domaines, la lumière doit être à la première place. Dans la vie quotidienne tout le monde l’a compris : dès que le soir tombe, on éclaire les rues et les maisons ; quand on se réveille la nuit, on allume la lumière ; s’il faut sortir dans l’obscurité, on prend une lampe de poche, et quand il y a une panne d’électricité, on allume les bougies. Mais quand il s’agit de conduire votre vie, que faites-vous ? Vous changez de situation ou de pays, vous quittez votre famille, vous entreprenez un travail, vous vous mariez, vous avez des enfants, sans allumer une lampe, sans demander la lumière. Et c’est pourquoi vous ne cessez de vous heurter aux gens et aux situations, de vous blesser et de blesser les autres. Alors, cherchez la lumière, demandez la lumière…

Pensée du mercredi 2 décembre 2020 -le Sommeil - c’est là que l’on reçoit la véritable Initiation

La nuit, pendant son sommeil, le véritable disciple quitte son corps et va rejoindre son Maître, auprès duquel il continue à s’instruire : il lit les livres les plus secrets dans les bibliothèques de l’univers, il assiste à des cérémonies grandioses… Et bien que le cerveau humain ne soit pas encore préparé pour conserver la mémoire de tels événements, il peut en garder quelques traces qui lui mettent dans le cœur une sensation si douce, si tranquille, qu’en s’éveillant il se dit : « Où ai-je été cette nuit ? Ce que j’ai vu était tellement beau !…» Il faut comprendre combien le sommeil devient sacré lorsqu’on s’endort pour partir dans ces écoles spirituelles, car c’est là que l’on reçoit la véritable initiation.

Pensée du mardi 1 décembre 2020 - Le  Triage des humains par Mère nature

Il est écrit qu’au jour du Jugement, une séparation sera faite entre les humains : les bons seront mis à la droite de Dieu pour prendre possession de son Royaume, et les mauvais seront placés à sa gauche pour être précipités dans le feu. Vous direz : « Mais quelle cruauté chez le Seigneur ! Il n’a aucune pitié ! » En réalité, le Seigneur voudrait bien que ce soit différent, que tous soient à son côté droit, c’est-à-dire dans la félicité et dans la plénitude. Mais il y a la Mère nature, et elle, elle ne connaît pas la pitié. Elle est juste et implacable, elle dit : « Je ne peux rien faire avec ces matériaux ternes et tordus. Allez, qu’ils soient renvoyés à l’usine pour être refondus ! » Et de ce qui sort après cette refonte elle fait des créations formidables : des perles, des étoiles, des mondes tout entiers. Il n’y a en elle aucune méchanceté. Que fait le bijoutier ? Armé d’une loupe et d’autres instruments, il examine les pierres précieuses et il dit : « Ce diamant est parfait. Celui-là a quelques petites taches, il n’est pas de la première qualité », et il le met de côté, il fait un triage. Partout, dans tous les domaines, que ce soit les fruits de la terre ou les matières premières, les humains font un triage ; alors pourquoi la nature n’en ferait-elle pas autant avec les humains ?

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog