Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019-01-31T09:50:03+01:00

Pensée du jour Omraam Mikhaël Aïvanhov - Mois de janvier 2019

Publié par Rose du Sud

Pensée du jeudi 31 janvier 2019 - la Grandeur d’un Initié se manifeste par son amour et sa douceur

 

Celui qui est véritablement grand accepte de se mettre au service des autres pour les aider à y voir plus clair, à trouver les meilleures solutions à leurs problèmes, même quand ces problèmes lui paraissent insignifiants. C’est ainsi qu’un sage, un Maître spirituel ne craint pas de s’abaisser au niveau des petits, des faibles et des ignorants : il sait que cela ne le fera pas descendre du sommet intérieur qu’il est parvenu à atteindre. Il ne prend jamais prétexte de sa supériorité pour s’imposer aux autres. Il sait que plus il s’est élevé, plus il doit se manifester avec humilité. Il dépasse les autres par ses qualités morales et spirituelles ? C’est très bien, mais cela ne suffit pas : la question ensuite, c’est l’attitude, le comportement. Aucun savoir, aucun pouvoir spirituel ne donne le droit de dominer les autres, de s’imposer à eux. Que chacun monte aussi haut qu’il en est capable, mais seulement dans sa vie intérieure ; à l’extérieur, il n’a pas à se percher sur un piédestal. Cela n’a aucun sens de s’élever si c’est pour écraser ensuite ses semblables. L’Initié, le sage sait manifester sa grandeur à travers l’amour, la bonté, la douceur.

Omraam Mikhaël Aïvanhov 

 
Pensée du mercredi 30 janvier 2019 -la Loi de Dieu est inscrite dans le cœur de l’homme -

Tellement de livres ont été écrits pour révéler aux humains la loi de Dieu ! Mais avant d’avoir été inscrite dans des livres, cette loi a d’abord été gravée dans leur cœur. Or, chaque religion se présente comme un ensemble de dogmes, de doctrines qu’elle cherche à imposer à ses fidèles ; ils doivent non seulement les accepter, mais être aussi persuadés que leur religion est supérieure à toutes les autres, et que c’est dans cette religion seulement, qu’ils trouveront le salut. Mais cela n’est que du fanatisme. Bien sûr, il ne serait pas raisonnable de laisser les humains livrés à eux-mêmes sous prétexte qu’ils doivent lire la loi de Dieu dans leur cœur, car la plupart d’entre eux n’y sont pas encore prêts. Pour qu’ils puissent lire correctement cette loi, il faut leur apprendre à mettre de l’ordre dans leur monde intérieur, maîtriser leurs pensées, leurs sentiments, leurs désirs, sinon ce qu’ils liront en eux ne sera que le produit de leur imagination ou même de leurs impulsions les plus primitives. Le devoir des religions est donc d’abord d’enseigner aux humains comment lire la loi de Dieu inscrite en eux.

 

Pensée du mardi 29 janvier 2019 - le Sommeil favorise la cristallisation de nos états intérieurs

L’hypnose consiste à agir sur le subconscient d’une personne en la plongeant dans un état proche du sommeil. Placée dans cette sorte d’état second, elle exécute les ordres qu’on lui donne, ce qu’elle n’aurait peut-être pas fait si on s’était adressé à elle à l’état de veille. On peut en conclure que, pour accélérer la réalisation d’un désir, il faut descendre dans le subconscient et y déposer l’image de ce désir. Voici une méthode qui vous aidera dans votre travail spirituel. Vous voulez développer une qualité, une vertu ? Au moment de vous endormir commencez par vous concentrer sur cette qualité, méditez sur le but que vous désirez atteindre grâce à elle : pendant le sommeil, les forces du subconscient contribueront à la matérialisation de ce désir. Si j’insiste aussi souvent sur l’importance de l’état dans lequel on s’endort chaque soir, c’est parce que le sommeil favorise la cristallisation de tous les états intérieurs. Il faut apprendre à s’endormir avec les meilleures pensées, les meilleurs désirs, car on aide ainsi à leur réalisation.

 

Pensée du lundi 28 janvier 2019 - est Poète celui qui répand la lumière, la chaleur et la vie

Pourquoi tant de personnes sont-elles ternes, froides, figées, crispées ? On ne sent en elles aucune chaleur, aucune lumière. Elles vous diront qu’elles aiment la poésie, mais elles l’abandonnent aux poètes qui l’écrivent. De temps en temps, elles lisent quelques vers, mais la vie qu’elles mènent, elles, n’est pas poétique, c’est pourquoi elles éprouvent si peu de plaisir à se rencontrer. Quand comprendront-elles que l’art véritable, l’art de l’avenir, c’est de rendre l’existence poétique en devenant soi-même chaleureux, lumineux, expressif, vivant ? Les humains sont extraordinaires : ils demandent des autres réconfort, amitié, amour, lumière, mais eux, ils restent amorphes, fermés, ternes, prosaïques. Ils ne savent pas comment vivre cette vie poétique grâce à laquelle on les aimera. Qu’ils s’exercent chaque jour à répandre de la lumière et de la chaleur pour sortir un peu d’eux-mêmes, de cet état de stagnation tellement prosaïque. Il est si agréable de rencontrer un poète, une créature dans laquelle on sent que tout est vivant, animé, éclairé !

 

Pensée du dimanche 27 janvier 2019 - le Silence intérieur - condition des révélations de l’esprit

Quand vous parvenez à faire régner en vous le silence, la paix, la lumière, c’est que, pour un moment au moins, vous avez pu atteindre les régions de l’âme et de l’esprit que vous portez en vous de toute éternité. Ces régions auxquelles il est difficile d’avoir accès dans la vie ordinaire, la majorité des humains n’en soupçonnent même pas l’existence. Car de même qu’ils ignorent ce qui se passe dans leur subconscient, ils ignorent aussi ce qui se passe en haut dans le ciel, leur ciel, leur esprit, leur conscience divine. Vous méditez par exemple sur une question d’ordre spirituel que vous trouvez difficile à résoudre. Vous entrez profondément en vous-même pour avoir une réponse, et après quelque temps, dans ce silence, la lumière se fait peu à peu, une réponse vous est donnée. Que s’est-il passé ? D’où vous vient cette compréhension ? Votre esprit la possédait, mais votre conscience n’était pas encore arrivée à s’élever jusque-là. Mais maintenant, à l’abri de l’agitation et du bruit, votre pensée s’est élancée dans l’espace et vous avez reçu une révélation.

 

Pensée du samedi 26 janvier 2019 - les Gestes - leur pouvoir magique

Aucun geste ne reste totalement sans effet. Par nature tout geste est magique : il produit des courants, des couleurs, des vibrations qui vont toucher des créatures dans l’espace. Chacun d’eux nous ouvre ou nous ferme certaines portes et nous lie à des puissances nocives ou bénéfiques. Alors, que penser de toutes ces gesticulations hystériques qui sont maintenant présentées sous le nom de danses ? Comment faire comprendre à ces ignorants que chaque mouvement est comme un caillou jeté dans l’océan des énergies : il produit des ondes qui reviennent nécessairement un jour vers leur point de départ, et s’ils reçoivent des chocs ils ne devront pas s’en étonner. On peut aussi comparer nos gestes à des lettres que nous adressons constamment aux mondes visibles et invisibles. Ils sont des signes secrets à l’aide desquels nous entrons en contact avec tous les êtres raisonnables ou déraisonnables de la nature. Ils sont des expressions de notre intellect et de notre cœur, et c’est par eux que nous avons la possibilité de créer ou de détruire notre avenir.

 

Pensée du vendredi 25 janvier 2019 - Changements politiques - conditions pour qu’ils apportent de véritables améliorations

Aussi longtemps que les humains n’auront pas de vrais critères pour analyser l’origine de leurs exigences et de leurs revendications, la scène politique restera un lieu d’affrontements. Combien de fois au cours de l’histoire ont-ils fait l’expérience des changements de régime et des révolutions ! Mais tant qu’il n’y a pas d’évolution dans les consciences, dans les mentalités, quelles que soient les réformes qu’on envisage, il ne peut pas y avoir de progrès réel. C’est seulement quand les humains sortiront du cercle étroit de leurs appétits égoïstes que les changements qu’ils proposent seront de véritables améliorations. Jusque-là, le plus souvent on continuera à assister aux mêmes efforts acharnés d’une poignée d’ambitieux et de cupides pour arracher les places qui leur donneront plus de pouvoirs, plus d’argent. Combien se préparent vraiment à assumer la tâche grandiose qui est la leur ? Quant à ceux qui les élisent, n’ont-ils pas l’espoir de se servir d’eux pour satisfaire à leur tour ces mêmes convoitises ?

 

Pensée du jeudi 24 janvier 2019 - le Feu et l’eau - l’action de l’esprit sur la matière

Parmi les quatre éléments, ce n’est pas la terre mais l’eau qui correspond le mieux à l’idée que l’on peut se faire de la matière. L’eau est le symbole de la matière primordiale qui a reçu les germes fertilisateurs de l’esprit, c’est pourquoi il est dit au début de la Genèse que « l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux ». L’eau est la matrice de la vie. La vie est sortie de l’eau grâce au principe du feu, l’esprit, qui a mis cette matière en mouvement. Sans l’action du feu, aucune vie n’est possible. Par elle-même l’eau, la matière, ne possède pas la vie, c’est le feu qui la lui infuse. Sur la terre, notre planète, la vie est aussi née de l’action du feu sur l’eau. Portés par les rayons du soleil, les premiers germes de vie ont voyagé jusqu’à atteindre l’eau des océans qui les a accueillis comme une mère pleine d’amour. Elle les a longtemps portés dans son sein pour qu’ils se développent, se multiplient et donnent naissance à toutes les formes d’existences que nous connaissons aujourd’hui.

 

Pensée du mercredi 23 janvier 2019 -les Hiérarchies angéliques à travers lesquelles nous nous lions à Dieu

La tradition chrétienne, qui a repris la tradition juive, enseigne l’existence de neuf ordres angéliques. De bas en haut, ce sont les Anges, les Archanges, les Principautés, les Vertus, les Puissances, les Dominations, les Trônes, les Chérubins, les Séraphins. La Kabbale les nomme les Kéroubim, les Bneï Elohim, les Elohim, les Malahim, les Séraphim, les Haschmalim, les Aralim, les Ophanim, les Hayot haKodesch. Ces ordres angéliques sont chacun un aspect de la puissance et des vertus divines. Même si nous ne pouvons pas nous les représenter, il est plus facile d’en avoir une idée et d’entrer en relation avec le monde divin en prononçant leurs noms que si nous prononçons seulement le mot « Dieu ». Pour votre développement spirituel il est bon que vous connaissiez l’existence de ces hiérarchies angéliques qui sont comme des phares sur le chemin vers le sommet. Efforcez-vous de vous familiariser avec elles, d’avoir recours à elles, afin de vous élever par la prière et la méditation jusqu’au trône de Dieu… Puis pensez qu’à travers elles vous faites descendre les bénédictions du Ciel sur la terre.

 

Pensée du mardi 22 janvier 2019 -le Sacrifice - mourir à la nature inférieure

Chaque problème que nous avons à résoudre dans l’existence, chaque décision, chaque expérience touche d’une façon ou d’une autre à cette question : que devons-nous sacrifier pour pouvoir bénéficier d’une vie riche et belle ? Parce qu’ils n’ont pas compris ce qu’est le sacrifice, la plupart des humains le considèrent comme une privation, une perte, et il y a en effet des sacrifices que rien ne justifie et qui sont donc des pertes. Il faut comprendre : faire des sacrifices, au sens spirituel du terme, ce n’est pas « se » sacrifier, mais laisser mourir quelque chose d’inutile, de nuisible en soi, afin d’obtenir quelque chose de grand, de puissant, de précieux. Si on ne sacrifie pas ce qui est inférieur en soi pour faire vivre ce qui est supérieur, on sacrifiera nécessairement ce qu’on a de meilleur au profit des instincts les plus grossiers. Il est impossible d’échapper à cette loi : notre nature supérieure ne peut vivre que si nous lui sacrifions notre nature inférieure. Ce qui est la vie pour l’une est la mort pour l’autre. Le véritable sacrifice, c’est de renoncer à son moi humain limité, faible, pauvre, pour vivre dans son moi divin.

 

Pensée du lundi 21 janvier 2019 - aucune Punition ne nous est infligée par Dieu

Pourquoi tant de religieux présentent-ils Dieu comme un juge impitoyable qui punit les humains pour la moindre transgression ? En réalité Dieu ne distribue pas des punitions, mais l’univers qu’Il a créé repose sur des lois, et ces lois régissent aussi l’être humain, sa vie physique comme sa vie psychique et spirituelle. Ce sont ces lois qui sont inflexibles, et celui qui ne les respecte pas se met dans la situation de recevoir une sanction. Et même, par voie de conséquence, cette sanction peut s’étendre à sa descendance. Prenons un exemple parmi les plus connus : l’alcoolisme. L’abus d’alcool est préjudiciable non seulement à la santé physique et psychique de celui qui s’y adonne, mais à celle de ses enfants. Et de même pour toutes sortes d’autres excès et transgressions. Voilà comment se manifeste la Justice divine qui veut amener l’être humain à prendre conscience de ses responsabilités.

 

Pensée du dimanche 20 janvier 2019 - la Terre promise est d’abord en nous

La vie spirituelle est une longue marche vers une terre promise. Cette terre promise est d’abord en nous, et chaque jour nous devons nous remettre en chemin pour nous rapprocher d’elle. Comme les nomades dans le désert qui vont toujours plus loin à la recherche de puits et d’oasis, nous devons sans cesse nous déplacer. Combien de spiritualistes croient qu’ils trouveront la terre promise en restant sur place ! Ils s’enferment en eux-mêmes comme dans une demeure aux murs épais, symboliquement parlant, et non seulement ils n’en sortent plus, mais ils y accumulent des quantités d’objets inutiles et encombrants. Qu’ils abandonnent un peu cette demeure et prennent juste le nécessaire pour le voyage ! Pour atteindre la terre promise, une petite tente suffit, et ils doivent apprendre la sobriété en recherchant les nourritures de l’âme et de l’esprit.

 

Pensée du samedi 19 janvier 2019 - les Pierres précieuses et leurs relations avec les vertus

Les peintres qui ont voulu représenter des anges, des archanges, des divinités, les ont souvent revêtus de vêtements magnifiques couverts d’or et de pierres précieuses. Ils avaient l’intuition qu’il existe une correspondance entre la richesse spirituelle et la richesse matérielle. La tradition des vêtements sacerdotaux ornés de pierres précieuses, qui s’est conservée jusqu’à nos jours, a la même signification : la richesse extérieure des vêtements portés par le prêtre qui officie doit exprimer sa richesse spirituelle. Et vous-même, si vous mettez des bijoux ornés de pierres précieuses, pensez que c’est intérieurement aussi que vous devez posséder ces pierres : le saphir, c’est la paix ; le rubis, l’amour ; l’améthyste, le sacrifice ; la topaze, la sagesse ; l’émeraude, l’espérance ; le diamant, la force de l’esprit… Le symbolisme des pierres précieuses est très vaste, très riche, et on ne connaît pas encore l’étendue de leurs pouvoirs.

 

Pensée du vendredi 18 janvier 2019 - les Formes que revêtent les êtres au cours de leurs différentes incarnations

Les formes corporelles des êtres qui ont vécu sur la terre sont conservées dans les archives cosmiques. Lorsque, dans une séance de spiritisme, on évoque un personnage qui a vécu dans un lointain passé, même s’il s’est déjà réincarné plusieurs fois, il vient, et à travers le médium il parle exactement comme il le faisait dans la forme qui avait alors été la sienne. En réalité, ce n’est pas lui qui est là, c’est sa forme seulement, une forme que l’on peut voir, toucher presque… Chaque être humain qui s’incarne sur la terre reçoit une forme qu’il quitte à la fin de sa vie ; elle ne lui sert que pour une incarnation, et elle est conservée dans les archives de l’univers. Quand il s’incarnera à nouveau, il recevra une autre forme, et celle-là aussi sera conservée. Il y aura toujours de nouvelles formes qui seront toutes conservées jusqu’à la disparition de l’un

 

Pensée du jeudi 17 janvier 2019 - l’Humilité - critères pour la discerner chez les êtres

Qui est orgueilleux, et qui est humble ? On n’a pas toujours les bons critères pour en juger. D’un homme effacé qui obéit, qui se soumet, on dit qu’il est humble et on est content de lui : il ne dérange personne, il ne tient tête à personne. Mais est-ce vraiment une qualité ? Non, parce que souvent cette humilité n’est pas inspirée par une sagesse, une compréhension véritable, mais plutôt par la crainte, la faiblesse, l’ignorance. Que peut faire celui qui n’a ni argent, ni rang social, ni qualités et capacités qui lui permettent de s’imposer ? Pas grand-chose. Mais qu’on lui donne ces possibilités, est-ce qu’il continuera à se montrer humble ? Rien n’est moins sûr. On ne peut donc pas se prononcer avant d’avoir éprouvé et vérifié les êtres.

 

Pensée du mercredi 16 janvier 2019 - la Damnation éternelle des pécheurs

Certains qui s’obstinent à représenter l’Enfer comme un lieu où de malheureux pécheurs sont condamnés à subir des châtiments éternels ne se rendent pas compte à quel point cette croyance contredit l’amour de Dieu, car Dieu ne rejette définitivement aucune créature. Et elle contredit aussi sa sagesse, car Dieu, qui est sage, ne laisse rien perdre, tout est utile dans sa création et tout est utilisé. Voilà encore un domaine à approfondir : les lois de l’économie cosmique. Comme dans le plan physique, les éléments impurs du plan psychique sont envoyés dans un endroit où des entités s’occupent de les transformer. Il y a là tout un système de canalisations par où ressortent ensuite les matières qui ont été purifiées : elles repartent par d’autres chemins pour alimenter, arroser, fertiliser des régions encore inconnues. Ce ne sont donc pas toujours les mêmes éléments impurs qui s’accumulent et stagnent dans l’Enfer, il arrive sans cesse de nouveaux déchets qui remplacent ceux qui ont été traités. Dans ce sens on peut dire que l’Enfer est un lieu retranché de la lumière divine, mais les matériaux en ressortent renouvelés pour être remis dans les circuits de la vie

 

Pensée du mardi 15 janvier 2019 -les Bonnes résolutions - veiller à ce que la nature inférieure ne fasse pas obstacle

Pour être capable de persévérer dans la bonne voie, vous devez bien étudier les relations qu’entretiennent en vous la nature inférieure et la nature supérieure. Vous prenez par exemple de bonnes résolutions : vous voulez vous débarrasser d’une mauvaise habitude, ou vous avez l’intention d’aider quelqu’un… Sachez que votre nature inférieure, qui vous observe, va vous envoyer des suggestions, des tentations pour vous en détourner. Ou alors, elle attendra patiemment le moment de prendre sa revanche. La nature inférieure, c’est tout un peuple qui habite en l’homme, et ce peuple, comme tous les peuples de la terre, ne comporte pas uniquement des créatures honnêtes, nobles, généreuses ; il y a, là aussi, des entités malfaisantes qui cherchent à s’imposer. Lorsque la nature supérieure en vous fait des projets, si vous voulez les réaliser, profitez des moments où la nature inférieure est assoupie, sinon elle se dressera et cherchera tous les moyens pour s’y opposer. Elle vous chuchotera : « Mais rien ne presse… Tu as le temps… Pourquoi te donner tout ce mal alors que tu pourrais être tellement tranquille ? » Pour ne pas être tenté d’abandonner vos bons projets, il y a donc certaines précautions à prendre.

 

Pensée du lundi 14 janvier 2019 -l’Esprit a partout son mot à dire

Les humains cherchent trop souvent une nourriture dans ce qui n’est pas essentiel. Ils passent la plus grande partie de leur temps dans des occupations qui n’apportent rien à leur esprit, et ils se justifient en disant que l’existence quotidienne, leurs obligations, la famille, le métier, la société, les contraignent à des activités dans lesquelles l’esprit ne peut avoir aucune part. Ce qui est inexact, car l’esprit peut avoir partout son mot à dire. Pour ne jamais perdre de vue l’essentiel, nous devons organiser notre existence autour de ce centre, l’esprit, l’étincelle qui nous habite. C’est ainsi que toutes nos activités, et nos distractions même, contribueront à alimenter la vie en nous. L’esprit qui habite en l’homme ne rejette pas le foie, les intestins ou les pieds sous prétexte qu’ils n’ont pas des activités aussi nobles que lui. Tout est à sa place et l’esprit s’en sert. Mais dès que manque, au centre, cette force qui unifie, qui gouverne, tous les éléments commencent à se disperser, et c’est la mort qui s’ensuit, la mort spirituelle.

 

Pensée du dimanche 13 janvier 2019 - Avancer pour ne pas régresser - La vie est un perpétuel mouvement

La vie est un perpétuel mouvement. C’est pourquoi les êtres humains doivent être aussi en mouvement et regarder toujours vers l’avant. Ceux qui refusent d’avancer régressent. Ils perdent le souvenir de l’empreinte divine inscrite en eux et retournent vers l’inconscience de la pierre, qui n’est rien d’autre qu’une conscience endormie. Malgré leur apparence humaine, combien de créatures sont, comme les pierres, incapables de se mouvoir, il faut sans cesse les pousser pour qu’elles changent de place. Qu’elles fassent au moins l’effort de sortir du règne minéral pour devenir des plantes et croître ! Plus tard, comme les animaux, elles apprendront à se mouvoir. C’est un grand avantage d’être capable de chercher sa nourriture, d’échapper aux dangers, de se mettre à l’abri des intempéries sans intervention extérieure. Le jour où les humains auront développé ces mêmes capacités dans le plan psychique, ils auront fait de grands progrès. Mais il leur restera encore à accéder réellement au règne humain, c’est-à-dire au monde de l’esprit, afin de se rendre maîtres de leur destinée.

 

Pensée du samedi 12 janvier 2019 -tout Regarder comme si c’était la première fois, et tout apparaît nouveau

Combien de gens se croient très intelligents, très renseignés ! À les entendre, ils ont tout vu, tout connu, tout compris, et ils jettent sur ce qui les entoure un regard superficiel. C’est pourquoi ils n’apprennent presque plus rien, ils sont blasés. Mais qu’ils s’efforcent de tout voir comme si c’était la première fois, et non seulement ils découvriront réellement quelque chose de nouveau, mais ils goûteront de nouvelles joies. Vous respirez, vous mangez, vous buvez… Faites comme si c’était la première fois et tout vous paraîtra succulent. Et agissez de même avec les êtres qui vous entourent : votre mari, votre femme, vos enfants, vos amis… Vous me direz qu’il faut posséder un grand pouvoir d’autosuggestion pour trouver nouveau, nouvelle, un mari ou une femme dont on s’est depuis longtemps lassé. Certainement, mais si vous persévérez, si vous cherchez vraiment, cette capacité de suggestion vous fera découvrir une autre réalité.

 

Pensée du vendredi 11 janvier 2019 -la Science de la vie, clé de toutes les réalisations

La seule science qui vaut la peine d’être étudiée est la science de la vie. Car tous les autres sujets que vous aborderez, toutes les autres activités que vous entreprendrez ne vous apporteront vraiment quelque chose que si vous vous concentrez sur cette réalité essentielle : la vie. Alors, au lieu d’en faire le moyen de satisfaire vos désirs, vos ambitions, vos caprices, apprenez au contraire à la considérer comme un but, et employez toutes vos facultés à la renforcer, l’éclairer, la purifier en vous, car sans la vie, il ne vous reste rien. C’est la vie qui alimente l’intellect, le cœur et la volonté. Dès le moment où vous entretenez cette vie en vous, votre intellect comprend, votre cœur aime et se réjouit, votre volonté se renforce et crée. Sans la vie, il n’y a même plus de savoir possible, plus de philosophie, plus de religion, plus d’art. C’est pourquoi la science de la vie est la clé de toutes les réalisations.

 

Pensée du jeudi 10 janvier 2019 - la Perfection divine - même irréalisable elle doit rester notre idéal

À quelque niveau de l’évolution qu’il se trouve, chaque être humain est appelé à avancer encore et encore. S’il ne fait pas d’effort, c’est le plus souvent parce qu’il s’imagine que le chemin lui est fermé, mais peut-être est-il ouvert… Alors qu’il fasse des expériences pour savoir de quoi il est capable. Même s’il ne peut pas aller très loin, qu’il garde présent à l’esprit que la perfection divine est le but de son existence terrestre. Bien sûr, la perfection divine est un idéal inaccessible, mais c’est pourtant à la réalisation de cet idéal qu’il doit travailler pour construire son avenir. À ce moment-là, les pensées, les sentiments et les désirs disparates qui le tirent dans tous les sens et l’affaiblissent trouveront leur maître ; ils seront obligés de participer à son entreprise de régénération comme il l’a lui-même décidé. Quelle science à acquérir, quelle discipline à accepter, quels efforts à faire chaque jour ! Et c’est cela qui est magnifique : être toujours en mouvement, avancer, grimper. Tout le sens de notre existence est inscrit dans cette aspiration à la perfection divine.

 

Pensée du mercredi 9 janvier 2019 - l’Attente, état intérieur qui nous rend réceptif aux visites célestes

Attendre… Le disciple d’un enseignement spirituel apprend à cultiver l’attente, cet état intérieur qui le maintient éveillé. C’est ainsi qu’au moment où des entités lumineuses viendront le visiter, il sera prêt à leur ouvrir immédiatement les portes de son âme. Seule cette attitude d’attente le rend capable de percevoir les événements du monde invisible, les courants qui le traversent et les présences qui lui apportent leurs bénédictions. Vous direz que vous n’avez jamais vu ces présences. Mais est-il tellement nécessaire de les voir ? Vous pouvez les sentir, ce qui est bien plus important. Si votre cœur et votre âme ne sentent pas les révélations que vous apportent les entités célestes, les voir ne vous servira pas à grand-chose. Vous attendez une lumière, des grâces du Ciel… Ne vous montrez jamais impatient ; au contraire, apprenez à cultiver l’attente, car à chaque instant vous pouvez recevoir un avertissement, une nouvelle, un éclaircissement, une nourriture. Grâce à votre attente, vos centres subtils sont toujours en éveil. Vous créez ainsi en vous une sorte de cellule sensible qui vous avertira de l’arrivée d’un messager, d’un visiteur divin.

 

Pensée du mardi 8 janvier 2019 - c’est dans la Concentration de nos forces que nous trouverons le salut

La première condition de votre salut est la vigilance. Ne laissez jamais le trouble et la confusion s’installer en vous. À la moindre alerte, au lieu de vous disperser, montez ! Réfugiez-vous dans votre sanctuaire intérieur, appelez l’Esprit de Dieu en vous, demandez-Lui conseil, c’est Lui qui vous donnera des armes. Même au plus fort de la tourmente, si une partie de vous est capable de demeurer là, sur ces hauteurs, aucun ennemi ne pourra vous nuire. Pourquoi l’aviation est-elle une arme si redoutable en temps de guerre ? Parce qu’elle attaque d’en haut. Dans le plan spirituel les précautions à prendre et les méthodes à utiliser présentent beaucoup d’analogies avec celles du plan physique. À l’approche des ennemis on ne disperse pas ses forces, on les concentre et on monte. Vous aussi, concentrez-vous. C’est en vous concentrant que vous monterez… Réfléchissez et demandez-vous combien de fois vous avez été bousculé, malmené, pour être resté en bas, dans la dispersion.

 

Pensée du lundi 7 janvier 2019 - le Père céleste et la Mère divine sont nos véritables parents

Le Père céleste et la Mère divine, son Épouse, la Nature, sont nos véritables parents. Celui qui ne sent pas que la Nature est sa mère ne peut pas avoir de véritables liens avec son Père céleste. Il est essentiel pour nous de prendre conscience qu’en haut nous avons non seulement un Père, mais aussi une Mère, car notre vie, comme la vie de l’univers, n’a pas seulement pour origine l’existence et les manifestations du principe masculin, mais aussi du principe féminin. Nous avons deux parents dans le Ciel. Il faut accepter cette vérité en sachant que la vie, elle, ne cédera pas devant l’ignorance et les préjugés des humains. Car la vie sait se défendre, elle nous dit : « Pourquoi essayez-vous de me mutiler en supprimant un des deux principes qui font que je suis justement la vie ? Mais je reprendrai chaque fois le dessus. » Une véritable religion est d’abord un enseignement de la vie, de toute la vie, sans rien couper ni séparer.

 

Pensée du dimanche 6 janvier 2019 - l’Armée du bien dans laquelle nous devons nous engager

La lutte contre le mal est l’affaire des entités célestes, et non des humains : ils n’en ont ni la taille, ni l’envergure, ni les méthodes. Tous ceux qui se sont imaginé qu’ils étaient assez forts pour partir en guerre contre le mal, ont été terrassés, car le mal est une force cosmique extrêmement puissante. C’est pourtant une erreur de croire qu’il possède autant de pouvoir que le bien, et que le Diable est une entité assez formidable pour tenir éternellement tête à Dieu. Mais cette entité, il n’est pas donné aux humains de la vaincre. Quand certains audacieux croient avoir reçu la mission d’anéantir le mal dans le monde, ils ignorent à quels dangers ils s’exposent. Ce n’est pourtant pas une raison pour ne rien faire en attendant que les entités célestes viennent terrasser celui que l’Apocalypse appelle le dragon. Chaque jour, en avançant sur le chemin de la lumière, nous pouvons renforcer l’armée du bien, l’armée des fils et des filles de Dieu, afin de hâter sa victoire. Quand cette armée sera suffisamment nombreuse, les entités des ténèbres seront vaincues. Si elles continuent à exercer leur activité destructrice, c’est qu’elles sont encore trop alimentées par les convoitises et les désirs inférieurs des humains.

 

Pensée du samedi 5 janvier 2019 - des Demeures existent dans tous les plans

Qu’est-ce qu’une demeure ? Un lieu où on s’abrite, où on travaille, où on vit. Mais on peut dire que notre corps physique est déjà une demeure, et il en est de même de tout corps matériel : un animal, un arbre, une fleur, une pierre sont des demeures. Dans le plan physique, nous possédons au moins deux demeures : notre maison et notre corps. Or, la demeure n’est pas seulement une réalité du plan physique, c’est aussi une réalité des plans psychique et spirituel. Dans les plans subtils, nous possédons aussi des demeures : les corps astral, mental, causal, bouddhique et atmique. Ainsi, de même que plusieurs demeures peuvent être contenues dans un même bâtiment, nos différentes demeures psychiques font partie de notre corps physique. Et cette question de la demeure va encore beaucoup plus loin, car la maison de bois, de pierre ou de béton qui abrite notre corps physique, habite elle-même dans une autre maison, bien plus grande et plus vaste : la terre ; la terre habite dans le système solaire ; et le système solaire habite dans le cosmos… Voilà comment se présente la question de la maison.

 

 

Pensée du vendredi 4 janvier 2019 - la Lumière - le pouvoir que nous avons de nous identifier à elle

Tout être humain a une certaine apparence physique qui permet de le reconnaître: devant certaines formes physiques, on ne peut pas se tromper. Mais, intérieurement, il possède cette faculté de s’identifier à tout ce qui existe, et c’est d’ailleurs ce qu’il fait plus ou moins consciemment tout au long d’une journée : quelque chose en lui ne cesse, par mimétisme, de s’identifier à ce qu’il touche, voit, entend. C’est pourquoi nous devons être vigilants et, de temps à autre, nous arrêter un moment pour nous demander à qui ou à quoi nous sommes en train de nous identifier. Car ces êtres et ces choses avec lesquels il nous arrive un moment de nous fusionner, voilà ce que nous deviendrons tôt ou tard. Et c’est avec la lumière que nous devons surtout chercher à nous fusionner pour devenir réellement, un jour, cette lumière. Si, à partir de l’étincelle qui habite en nous, notre esprit, nous arrivons peu à peu à illuminer tout notre être, nous posséderons les mêmes puissances, nous apporterons les mêmes bénédictions que la lumière solaire.

 

Pensée du jeudi 3 janvier 2019 - Aimer Dieu pour mieux aimer les humains

L’amour est une science, mais très peu se soucient de l’étudier. C’est pourquoi tellement de gens, qui s’en vont remplis de bonnes intentions pour se dévouer aux autres en n’ayant que le mot « amour » à la bouche, se retrouvent quelque temps après déçus, aigris. C’était fatal : leur amour, qui n’était pas éclairé, les a mis dans des situations déplorables, et les voilà maintenant qui se plaignent que l’amour est la cause de tous les maux. En réalité, c’est l’ignorance au sujet de l’amour qui apporte les malheurs, pas l’amour lui-même. Mais vous devrez vous exercer longtemps à vous lier à Dieu, Source de la vie éternelle, afin que l’eau en vous – c’est-à-dire vos forces, vos énergies – se renouvelle sans cesse. Au début, cet exercice vous paraîtra peut-être rebutant. Vous voudrez aimer Dieu, mais votre cœur restera vide, vous vous ennuierez et vous laisserez vagabonder vos pensées. Mais continuez, dites-vous que toute votre vie dépend de ce lien que vous êtes en train de créer avec Lui. Peu à peu, vous deviendrez si riche, si fort, que par la pensée seulement vous pourrez aider des milliers d’êtres dans le monde, car il n’y a pas de frontières pour les ondes.

 

Pensée du mercredi 2 janvier 2019 - la Tête dans le ciel et les pieds sur la terre. Une leçon que nous donne l’arbre

Il y a la terre et il y a le ciel : l’un et l’autre réclament notre attention, et nous devons apprendre à travailler pour l’un et pour l’autre, en commençant par prendre soin de bien faire la distinction entre les valeurs matérielles, terrestres, et les valeurs spirituelles. Aussi longtemps que nous sommes sur la terre, il n’est pas question de l’abandonner. Mais sur cette terre nous devons seulement poser nos pieds, et tenir notre tête dans le ciel, c’est-à-dire mettre de la sagesse et de l’amour dans toutes nos activités afin que chacune d’elles nous rapproche du monde divin. Pour prendre une image, je dirai que nous devons envisager notre existence terrestre à la manière des plantes. Regardez un arbre : il reste fixé à la terre, mais grâce à l’eau et à la lumière qu’il reçoit du ciel, il transforme la terre et la fait évoluer en donnant des fleurs, des fruits. L’arbre nous révèle comment travailler sur la terre tout en nous dirigeant vers le ciel. Voilà une autre leçon que nous donne la nature : non seulement nous ne devons pas négliger la terre, la matière, mais faire en sorte de la transformer.

 

Pensée du mardi 1 janvier 2019 - l’Instant du réveil au matin - son importance

Quand vous vous éveillez le matin, efforcez-vous de prendre conscience de l’importance de cet instant, car de lui va dépendre tout le reste de votre journée, et de cette journée dépendra la suite de votre existence. Si vous ne vivez pas correctement aujourd’hui, vous passerez chaque lendemain à réparer les conséquences des fautes commises la veille. Tous ceux qui se préoccupent de l’avenir en négligeant les vingt-quatre heures présentes laissent des lacunes partout dans leur existence, et ils reviendront sur la terre pour corriger, réparer et souffrir. Si vous arrivez seulement à bien vivre vingt-quatre heures, vous préparez les vingt-quatre heures à venir, et le programme qui se présente est plus facile à exécuter : le terrain est défriché, il n’y a pas d’encombrement, et la vie est ainsi facilitée. Commencez donc par bien vivre les premiers instants de chaque journée afin de préparer les heures suivantes. Dites-vous : « Le passé est le passé, et l’avenir est « à venir »… mais je dispose d’aujourd’hui. Alors, au travail ! »

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog